Avertir le modérateur

19/12/2012

Hypnose et Thérapies Brèves, le Dr Claude VIROT interviewé par 20 Minutes

Dr Claude Virot, HypnoseA la tête de l'institut Emergences basé à Rennes, le docteur Claude Virot a été élu il y a quelques jours président de la Société internationale d'hypnose. Une consécration pour ce psychiatre rennais, qui n'était pourtant « pas candidat au poste. »

Fort de ce titre, Claude Virot, 55 ans, va désormais s'attacher à défendre les intérêts d'une profession souvent méconnue et qui peut susciter de la méfiance chez certains. « Dans le cadre de l'hypnose médicale, il s'agit d'une pratiques de soins avec un cadre règlementaire très strict. Nous ne formons que du personnel médical », prévient-t-il.

« Moins d'effets secondaires »


La pratique tend d'ailleurs à se développer au sein des établissements de santé, comme au CHP Saint-Grégoire, où certaines anesthésies sont pratiquées sous hypnose. « Cela permet d'éviter les effets secondaires liés à l'anesthésie, comme des pertes de mémoire dans certains cas.

C'est également prouvé que le patient récupère plus vite sous hypnose », précise le docteur. Dans son cabinet, Claude Virot soigne également des patients atteints de troubles psychologiques ou émotionnels. « Dans le cas de dépression ou de problème de stress, l'hypnose permet de réouvrir le champ des ressources physiques et mentales du patient », explique le psychiatre.

Durant son mandat, Claude Virot essaiera également de redorer l'image de la France « qui a été et va redevenir, je l'espère, la nation mondiale la plus importante dans le domaine de l'hypnose. »

En savoir plus sur le Dr Claude Virot sur hypnose-ericksonienne.org

Formations Institut Emergences à Rennes

 

Dernier ouvrage du Dr Claude Virot:

Hypnose, douleurs aiguës et anesthésie

Soigner le mieux possible a toujours été le but des professionnels de santé. Les générations précédentes se sont concentrées sur les innovations matérielles. Aujourd'hui, le corps médical sait que la réussite d'un soin dépend aussi de la dimension mentale du patient. En prenant en compte cette dimension, les bénéfices thérapeutiques de l'hypnose sont immédiats et la technique répond complètement à cet engagement des soignants.

Les patients, quant à eux, attendent de recevoir des soins dans les meilleures conditions. Or, l'hypnose leur offre une alternative à l'anesthésie générale avec des indications aujourd'hui bien connues. Cette alternative peut être encore plus importante pour des soins répétitifs ou pour des patients en grave difficulté. Plus encore, l'attente des patients est aussi d'être impliqués dans le parcours thérapeutique : l'hypnose leur permet précisément d'activer et d'utiliser leurs ressources disponibles et d'être capables de s'occuper d'eux-mêmes dans ces circonstances difficiles. L'impact moral est considérable.

L'apprentissage de l'hypnose et des modèles de communication thérapeutique donne à chaque thérapeute de nouvelles compétences. Elles s'appuient sur des recherches développées depuis les années 50 qui affirment que l'interaction praticien/patient et la prise en compte des ressources du patient sont des alliées précieuses pour chaque acte thérapeutique.

Franck Bernard est anesthésiste-réanimateur, formateur au sein de l'Institut Émergences, membre de l'Institut Mitton Erickson de Rennes, membre de l'International society of hypnosis.

Claude Virot est psychiatre, directeur de l'Institut Émergences de Rennes (www.emergences-rennes.com), fondateur de l'Institut Mitton Enckson de Rennes, membre du bureau de l'European society of hypnosis, membre du bureau de l'International society of hypnosis.

 

Introduction de Claude Virot


Si l'hypnose existe sous différentes formes depuis plus de deux siècles et si elle a été largement utilisée à d'autres époques pour aider les patients dans les situations chirurgicales, son utilisation actuelle s'est développée de manière tout à fait originale depuis une douzaine d'années.

À la fin des années 90, Marie-Élisabeth Faymonville, professeur au CHU de Liège, est convaincue de la capacité de l'hypnose à amplifier les ressources d'anxiolyse et d'analgésie chez ses patients. Elle développe une pratique qu'elle appelle hypno-sédation avec des résultats remarquables. Parallèlement, elle mène des recherches prouvant l'existence d'un fonctionnement cérébral spécifique au processus hypnotique.

Dès 1999, Alain Thomas, médecin anesthésiste à Rennes, en perçoit toute l'importance et me sollicite pour croiser les connaissances des spécialistes de l'anesthésie avec celles des spécialistes de l'esprit. Le premier congrès international d'hypnose et anesthésie en 2000, première mondiale, montre toute la pertinence de cette collaboration et l'attente très forte d'une adaptation des pratiques. Le deuxième congrès de 2001 est une confirmation et appelle la création d'un enseignement spécifique à l'hypnose dans le monde de la douleur aiguë et de l'anesthésie : une formation unique voit le jour à Rennes.

A Rennes encore, Franck Bernard, médecin anesthésiste formé depuis 1996 à l'hypnose, utilise déjà ces techniques dans son établissement. Il rejoint l'équipe enseignante de Emergences et participe très largement à l'élaboration de la formation telle qu'elle existe aujourd'hui.

Malgré la disparition de Alain Thomas en 2005, le processus se poursuit dans le sens qu'il avait impulsé et imaginé.

19:44 Publié dans Hypnose Ericksonienne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dr claude virot, hypnose, stress | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/12/2012

Revue Hypnose et Thérapies Brèves n°3 - 2006 - 2007

 

 

hypnose ericksonienneHypnose & Thérapies Brèves: la Revue n°3 Novembre Décembre 2006 / Janvier 2007

 

Editorial : Attention, purin d’orties ! Dr Patrick Bellet

 

Drôle d’accroche sans doute, mais une sorte d’urticaire mental me démange. Attention. Que veut-il dire avec ce mot ? Prendre garde ? Ou bien être attentif ? Et alors quelle différence ? La seule qui conduit largement le monde : la peur ! Et le meilleur moyen de lutte qui ait été trouvé, combinant économie de moyens mis en jeu et minimes dégâts collatéraux, est le fameux principe de précaution. Principe au nom duquel nul ne peut s’opposer, sous peine de passer pour un irresponsable voire un complice des fauteurs de troubles. Un exemple parmi d’autres : la nourriture.

 

 

 

Articles :

 

La vérité Hypnotique. Histoire de ses avatars. Thierry Melchior

 

« Hypnose » et « vérité » : quand on associe ces deux mots, une des premières idées susceptibles de venir à l’esprit, c’est que l’hypnose est un moyen d’aider les patients à retrouver les vraies causes, l’origine véritable mais « refoulée », « clivée », « déniée », « désavouée » ou « dissociée » des symptômes psychologiques ou psychosomatiques dont ils souffrent.

 

 

 

La douleur dans l’entonnoir ne coulera plus dans le tonneau des Danaïdes. Dr Eric Bardot

 

Le contenu de cet article a servi, dans le cadre des Transversales de Vaison-la-Romaine 2006, de canevas à l’animation d’un atelier qui avait pour finalité de présenter un métamodèle de traitement dans les thérapies de la douleur et de la détresse. Ce métamodèle a été conçu à partir de mon expérience professionnelle en collaboration étroite avec mes collègues nantais de l’Arepta.

 

 

 

Faut-il se méfier du mois de février ? Milton H. Erickson et l’éthique. Dr Jean-Claude Espinosa

 

« L’homme de février » est l’étude d’un cas par Milton H. Erickson, en 1945, qui illustre l’utilisation de la régression en âge dans le traitement d’une jeune femme dépressive. Celle-ci souffrait également d’une phobie de l’eau provenant du souvenir traumatique refoulé d’avoir été responsable de la noyade de sa sœur, noyade qui n’a pas eu lieu.

 

 

 

L’hypnose chez l’enfant. Le jeu du « comme si ». Dr Chantal Wood, Antoine Bioy

 

L’hypnose est un outil fabuleux lorsqu’on travaille avec les enfants. En effet, l’enfant est déjà dans un monde imaginaire et va pouvoir adhérer d’autant plus facilement à ces techniques et apprendre à faire face à sa douleur ou ses problèmes. Dans notre hôpital, l’hypnose est largement utilisée par un bon nombre des soignants :

 

 

 

La fibromyalgie comme une métaphore. Une prison, une cage… réelle ou virtuelle ? Géraldine Franzetti, Etienne Lajous

 

La fibromyalgie rencontre de plus en plus d’intérêt dans les milieux scientifiques, et le dernier Congrès mondial de la douleur s’en est fait l’écho à Sydney, en août 2005. Il ressort de ces études que 600 000 Français, 2 % de la population occidentale et jusqu’à 4,9 % des femmes seraient atteints par cette affection. Bien que reconnue par l’OMS, certains pensent que ce syndrome n’existe pas. L’un de nos confrères écrivait récemment dans une revue professionnelle (Revue pratique Médecine générale 2005 ; 19,692) : « Allons-nous longtemps cautionner des diagnostics douteux ou à la limite de l’escroquerie pure ?… » http://www.hypnose-ericksonienne.org/Revue-HYPNOSE-Therap...

 

 

 

Rubriques :
Les grands praticiens : Ernest Rossi, un « horloger » hors du commun. Dr Claude Virot

 

Nous sommes en 1977. Ernest Rossi a 44 ans, Milton Erickson 76 ans. Ils travaillent ensemble depuis trois ans et Rossi est toujours très étonné de la durée inhabituellement longue (90 à 120 minutes) des séances d’Erickson. Un jour, Rossi lit un article récent de chronobiologistes décrivant un rythme ultradien psychologique fait de cycles de 90 à 120 minutes tout au long des 24 heures d’une journée. Erickson n’en avait jamais entendu parler et découvre lui aussi ces données. Le premier lien entre les méthodes d’Erickson et les recherches scientifiques actuelles sur les rythmes cérébraux s’établit à cet instant.

 

 

Lire la suite sur hypnose.tm.fr

 

22/01/2012

1er tableau synoptique des écoles d'hypnose en France, formations en hypnose ericksonienne à Paris, Toulouse, Marseille, Lyon.

AFEHM, AFHYP, AFNH, Arche Académie Recherche Connaissances Hypnose Ericksonienne, CERFPA, Certificat Européen Hypnose, CFPNL, Constant WINNERMAN, Dany Dan DEBEIX, Djayabala VARMA, Dr Alain VALLEE, Dr Claude VIROT, Dr Eric BARDOT, Dr Frédérique HONORE, Dr Hugues HONORE, Dr Jacqueline PAYRE, Dr JC ESPINOSA, Dr Jean BECCHIO, Dr Jean-Marc BENHAIEM, Dr Louis MARTINENT, Dr Patrick BELLET, Dr Pierre LELONG, Dr Wilfrid MARTINEAU, ECH Ecole Centrale Hypnose, Ecole de Formation PNL Hypnose, Ecole Française Hypnose, EFH, Formation Evolution Synergie, formation hypnose, formation hypnose ericksonienne, formation hypnose intégrative, formation hypnose Paris, formation hypnose thérapeutique, formation hypnose Toulouse, Francine Hélène SAMACK, GEROME ETTZEVOGLOU, Gilles ROY, Génération Formation, Hypnor, hypnose, hypnose ericksonienne, IFH, IFHE, Institut Centre France Hypnose Ericksonienne, Institut Emergences Rennes, Institut Européen Hypnose Intégrative, Institut Français Hypnose, Institut Français Hypnose Ericksonienne, Institut Milton Erickson Avignon Provence, Institut Milton Erickson Biarritz, Institut Milton Erickson Lyon, Institut Milton Erickson Nantes, Institut Milton Erickson Nice Côte Azur, Institut MIMETHYS, Institut Normand Coaching Thérapies Brèves, Institut SAKTI Hypnose Clinique, Isabelle CELESTIN-LHOPITEAU, Jean-Jacques VERGER, Jean-Paul DUMAS, Josick GUERMEUR, Jérôme Boutillier, Kevin FINEL, Marie-Paule ROUS, Michel ROLION, Mireille CHESSEBEUF, Olivier LOCKERT, Olivier PERROT, Patrick PIETTE, Philippe VERNOIS, psychotherapeute, psychothérapie, Psynapse, Symbiofi, Virginie VERNOIS, Xtrëma

 

Professionnel de santé, avec pour objectif de vous former en hypnose en tant qu'outil complémentaire, ou simplement pour votre développement personnel, trouver une formation en hypnose relève d'un véritable parcours du combattant...

Et puis, que vous soyez futur patient, il est bon aussi de connaître le cursus de la formation de votre praticien, si celle-ci semble correspondre ou non à vos attentes.

Alors, pour vous aider, nous avons référencé les 25 premiers centres de formation en hypnose en France, regroupés dans ce 1er tableau synoptique.

 

Lire la suite sur psychotherapie.fr

 

Télécharger le pdf

 

26/08/2010

Hypnose, douleurs aiguës et anesthésie. Livre d'Hypnose Médicale

Drs Claude VIROT et Franck BERNARD

Soigner le mieux possible a toujours été le but des professionnels de santé. Les générations précédentes se sont concentrées sur les innovations matérielles. Aujourd'hui, le corps médical sait que la réussite d'un soin dépend aussi de la dimension mentale du patient. En prenant en compte cette dimension, les bénéfices thérapeutiques de l'hypnose sont immédiats et la technique répond complètement à cet engagement des soignants. Les patients, quant à eux, attendent de recevoir des soi2305732-3223167.jpgns dans les meilleures conditions. Or, l'hypnose leur offre une alternative à l'anesthésie générale avec des indications aujourd'hui bien connues. Cette alternative peut être encore plus importante pour des soins répétitifs ou pour des patients en grave difficulté. Plus encore, l'attente des patients est aussi d'être impliqués dans le parcours thérapeutique : l'hypnose leur permet précisément d'activer et d'utiliser leurs ressources disponibles et d'être capables de s'occuper d'eux-mêmes dans ces circonstances difficiles. L'impact moral est considérable. L'apprentissage de l'hypnose et des modèles de communication thérapeutique donne à chaque thérapeute de nouvelles compétences. Elles s'appuient sur des recherches développées depuis les années 50 qui affirment que l'interaction praticien/patient et la prise en compte des ressources du patient sont des alliées précieuses pour chaque acte thérapeutique.


Franck Bernard est anesthésiste-réanimateur, formateur au sein de l'Institut Emergences, membre de l'Institut Milton Erickson de Rennes, membre de l'International society of hypnosis.

Claude Virot est psychiatre, directeur de l'Institut Emergences de Rennes (www.emergences-rennes.com), fondateur de l'Institut Milton Erickson de Rennes, membre du bureau de l'European society of hypnosis, membre du bureau de l'International society of hypnosis.

Pour commander ce livre, cliquez ici

19/07/2010

Congrès Dépressions, Hypnose et Thérapie Brève, Dr Claude Virot

Le congrès « Dépressions, hypnose et thérapies brèves » se tiendra du 16 au 18 septembre 2010 à St Malo.


Pour consulter la vidéo cliquer ici


Congrès « Dépressions, hypnose et thérapies brèves »: dernières précisions du Dr Claude Virot sur l'organisation du congrès « Dépressions, hypnose et thérapies brèves »!

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu